UNE VICTOIRE POUR LE NPD DANS LE DOSSIER DE LA PYRRHOTITE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

11 juillet 2014

 

La norme fédérale sur le béton sera modifiée, mais le gouvernement refuse toujours d’indemniser les victimes

 

 OTTAWA — Après trois ans d’efforts soutenus, plus d’une douzaine d’interventions à la Chambre des communes, d’opérations de sensibilisation, les députés néo-démocrates Robert Aubin (Trois-Rivières) et Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé) sont heureux de signer une première victoire dans le dossier de la pyrrhotite: l’organisme responsable des normes CSA s’est engagé à modifier la norme fédérale au cours de l’été.

«Je me réjouis de cette avancée. Le NPD a travaillé fort avec les organismes représentant les victimes de ce fléau ainsi que le gouvernement provincial pour forcer Ottawa à agir dans ce dossier, a expliqué M. Aubin. Cependant, je demeure vigilant: nous avons gagné la première bataille, mais on ne sait toujours pas quelle sera la norme proposée par l’Association canadienne de normalisation (CSA).»

 Le changement de la norme fédérale est une gifle pour le ministre responsable du Québec, Denis Lebel, qui s’est toujours borné à dire qu’il s’agissait d’un dossier strictement provincial. «Le changement de la norme fédérale vient prouver qu’il a fait preuve d’une mauvaise foi sans borne dans ce dossier», a souligné le président du caucus du Québec, M. Aubin.

 Les députés estiment qu’à l’instar de la norme européenne, la norme canadienne devra se rapprocher le plus possible de zéro. «Il y a trop d’exemples de victimes ayant des problèmes de pyrrhotite alors que le taux de présence dans le béton est sous la barre des 0,23%, comme stipulé dans le jugement de la Cour supérieure. Ces faits doivent éclairer CSA dans sa nouvelle proposition et tendre vers une norme près de zéro», a ajouté Mme Brosseau.

 Depuis le début de leur mandat, les députés néo-démocrates Robert Aubin et Ruth Ellen Brosseau sont résolument aux côtés des victimes de la pyrrhotite et le NPD accueille favorablement cette première victoire.

 «Il s’agit d’un beau gain, mais la bataille doit se poursuivre afin que le gouvernement fédéral s’engage à fournir un soutien financier. Le gouvernement Harper est le seul palier de gouvernement impliqué dans ce problème sans être partie prenante à la solution», ont conclu les députés.

 

-30-