Transport en commun sur le pont Champlain: le fédéral doit maintenant annoncer le financement

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

19 avril 2013

 

Le choix du gouvernement du Québec pour un SLR est le choix logique, estime le NPD

BROSSARD — Le NPD estime qu’un système léger sur rail (SLR) est un choix logique de la part du gouvernement du Québec pour établir une offre de transport en commun efficace sur le nouveau pont Champlain et presse Ottawa de s'engager rapidement à financer ce projet porteur.

«Nous avons déjà dit que pour nous, le SLR est une option intelligente d’un point de vue environnemental et social, affirme le porte-parole adjoint du NPD en matière de transport, Robert Aubin. Maintenant, le ministre Denis Lebel doit délier les cordons de sa bourse et annoncer rapidement du financement pour ce projet d’avenir qui est positif pour l’ensemble du pays.»

«Un système léger sur rail est essentiel pour désengorger la Rive-Sud, estime de son côté le député néo-démocrate Hoang Mai (Brossard-La Prairie). Le gouvernement fédéral doit faire sa part et Denis Lebel doit cesser de tergiverser.»

Le NPD déplore que le gouvernement fédéral finance le nouveau pont exclusivement par un péage, ce qui consiste à refiler la facture aux Montréalais et aux résidents de la Rive-Sud. Jusqu’à maintenant, le ministre Lebel n’a toujours pas annoncé d’enveloppe pour financer le transport en commun.

«Le pont Champlain est le pont le plus achalandé au Canada. Il est essentiel à l’économie du pays entier. C’est le moment pour le gouvernement fédéral de démontrer son soutien en finançant adéquatement le choix du gouvernement du Québec en matière de transport en commun», conclut M. Aubin.

-30-