RENCONTRE QUÉBEC-OTTAWA: HARPER DOIT CHANGER SON APPROCHE AVEC LE QUÉBEC, ESTIME LE NPD

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

23 avril 2014

 

La politique conservatrice d’abandon doit cesser

 QUÉBEC-- Le premier ministre Stephen Harper doit modifier son approche envers le Québec et annoncer des changements lors de sa rencontre jeudi avec le nouveau premier ministre provincial Philippe Couillard. 

«Les conservateurs ont abandonné le Québec depuis trop longtemps, il est temps de mettre fin à cette insulte envers les Québécois», affirme le président du caucus du Québec du NPD, Robert Aubin. 

L’attitude de confrontation des conservateurs a fait en sorte que plusieurs dossiers québécois se sont retrouvés devant la Cour suprême.Le gouvernement Harper a persisté bien trop longtemps dans sa défense d’une nomination bâclée d’un juge à la plus haute cour du pays, tandis que son obstination à détruire les données du registre des armes à feu force le Québec à recourir aussi à la plus haute instance judiciaire.

L’entêtement des conservateurs à vouloir créer une commission pancanadienne des valeurs mobilières, leur refus de vouloir négocier un nouvel accord fédéral-provincial sur la santé et le cafouillage dans le dossier de la formation de la main-d’œuvre ne sont que quelques-uns des dossiers qui ont terni les relations du gouvernement Harper avec ses homologues provinciaux au cours des dernières années. 

«Il y a huit ans, Harper a prétendu être un premier ministre à l’écoute des intérêts du Québec, a ajouté M. Aubin. Mais maintenant qu’il a obtenu sa majorité, il a abandonné le Québec et refuse d’entendre raison.»

La liste de dossiers dans lesquels les conservateurs vont à l’encontre des intérêts du Québec s’allonge de jour en jour. On pense à:

  • Imposition d’un péage sur le pont Champlain contre l’avis de tous les intervenants de la grande région de Montréal;
  • Imposition d’une réforme de l’assurance-emploi qui nuit aux économies régionales et saisonnières du Québec;
  • Compressions chez Radio-Canada qui affectent particulièrement les services francophones;
  • Fin du service postal à domicile et la fermeture de nombreux bureaux de Postes Canada;
  • Indifférence envers les producteurs de fromages du Québec en lien avec l’accord de libre-échange avec l’Europe;
  • Abandon du logement accessible et abordable par le gouvernement fédéral;
  • Imposition de compressions budgétaires à VIA Rail qui entraîne des réductions de services importantes en région;
  • Abolition du crédit d’impôt pour les fonds de travailleurs, qui touche particulièrement le Québec;
  • Élimination de 36 milliards $ en transferts fédéraux en matière de santé et refus de renouveler l’accord avec les provinces malgré les besoins sans cesse croissants;

La région de Québec touchée

«La région de Québec est particulièrement touchée par l’inaction des conservateurs, a ajouté le porte-parole du NPD pour cette région, Denis Blanchette. Les conservateurs n’ont pas levé le petit doigt pour corriger les problèmes de poussière émanant du port, et il a fallu les acculer au pied du mur pour qu’ils entendent raison sur le Centre de sauvetage de Québec.»

Denis Blanchette dénonce du même trait le laxisme des conservateurs en ce qui concerne le pont de Québec 

«Malgré le fait que Stephen Harper riait déjà des libéraux en 2005 parce qu’ils étaient incapables de repeindre le pont de Québec, il n’en ont pas fait plus qu’eux, et ce après plus de 8 ans au pouvoir. L’incompétence libérale a été remplacée par celle des conservateurs, et les résultats sont très semblables, la poursuite judiciaire continue et le pont continue de rouiller.»

 

-30-