Pyrrhotite: Robert Aubin insiste pour changer la norme fédérale sur les agrégats du béton

Pour diffusion immédiate
28 novembre 2012
 

OTTAWA — Alors que se déroule le procès sur la crise de la pyrrhotite, le député Robert Aubin (Trois-Rivières) a de nouveau plaidé pour la modification de la norme fédérale sur les agrégats du béton cet après-midi lors d’une intervention à la Chambre des communes

Une telle modification permettrait d’éviter qu’un pareil drame humain ne se reproduise à l’avenir, a noté l’élu néo-démocrate. «Au-delà des ennuis financiers, ce sont les ruptures familiales et les problèmes de santé qui se multiplient aujourd’hui, a rappelé M. Aubin. Le ministre peut-il s'engager à ce qu'aucune autre famille de Trois-Rivières ou d'ailleurs au Canada ne vivent ce drame en modifiant la norme fédérale sur les agrégats du béton?»

Le fait que le gouvernement fédéral se défile depuis le début dans ce dossier fait craindre le pire à M. Aubin, qui entend rappeler aux conservateurs leurs responsabilités face à cette crise qui touche ses concitoyens et concitoyennes. «Agissons avant qu’il ne soit trop tard et que le problème ne ressurgisse», dit-il.

Rappelons qu’un millier de familles ont vu les investissements d’une vie disparaître ces dernières années à la suite de la découverte de pyrrhotite dans les fondations de leur maison dans la région de la Mauricie. Cet agrégat, lorsque présent dans le béton, fait éclater les fondations. Pour chaque cas, la facture des réparations atteint des centaines de milliers de dollars, parfois même plus que le coût de construction des résidences

-30-