PYRRHOTITE: LE NPD DEMANDE AU MINISTRE DENIS LEBEL DE VENIR RENCONTRER LES VICTIMES

   

Photos : Coalition Proprio-Béton

 

Le cas des deux dames de Cap-de-la-Madeleine illustre de manière éloquente l’urgence d’agir pour le millier de victimes de la pyrrhotite en Mauricie

TROIS-RIVIÈRES — Les députés néo-démocrates Robert Aubin (Trois-Rivières) et Ruth Ellen Brosseau (Berthier–Maskinongé) demandent publiquement au ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, Denis Lebel, de venir rencontrer les deux dames qui perdront leur résidence en raison des dommages causés par la pyrrhotite.

«M. Lebel doit venir d’urgence, ici, à Trois-Rivières, pour constater par lui-même les drames humains que vivent les victimes de la pyrrhotite, indique M. Aubin. Depuis que nous menons ce dossier à la Chambre des communes, le gouvernement fédéral s’en lave les mains, dirigeant plutôt les gens vers l’aide provinciale.»

Selon Mme Brosseau, le ministre Denis Lebel et la ministre responsable de la SCHL, Diane Finley, font erreur lorsqu’ils estiment que la crise de la pyrrhotite ne relève pas de la sphère de compétence fédérale. «J’aimerais que M. Lebel et Mme Finley entendent de la bouche de ces femmes les problèmes vécus avec la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL). C’est manifestement fédéral, c’est un drame économique et profondément humain qu’ils ne peuvent ignorer.»

Tout comme Lilianne Fréchette, 80 ans et Raymonde Delisle, 71 ans, de nombreux résidants de la Mauricie ont dû ou devront quitter leur résidence eux aussi, parce que dans certains cas, il n'y a pas d'autre option que de reconstruire complètement la maison. Le fléau a déjà fait plus d’un millier de victimes. Les députés néo-démocrates font tout en leur pouvoir pour leur venir en aide et ont multiplié les démarches auprès du gouvernement fédéral dans les derniers mois.

«Je fais le pari que si M. Lebel vient constater de ses propres yeux les dommages aux résidences et la détresse des victimes, il ne pourra pas rester insensible et comprendra que le gouvernement fédéral doit agir dans les plus brefs délais, comme il l’a fait pour la pyrite dans la région de Montréal», conclut M. Aubin. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
David Patry, attaché de presse, Service au caucus du Québec
514-238-8240 ou david.patry@parl.gc.ca