Les jeunes n'ont pas à faire les frais de l'entêtement des conservateurs

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le 25 février 2014

 

Les Carrefours jeunesse-emploi devraient pouvoir garder leur financement

 

 OTTAWA -- Les jeunes n’ont pas à faire les frais de l’entêtement du gouvernement conservateur à imposer la Subvention canadienne pour l’emploi malgré l’opposition des provinces, estime le NPD.

 «Les Carrefours jeunesse-emploi du Québec effectuent un travail très important auprès d’une clientèle ciblée. Les compressions voudraient dire moins de service pour aider les jeunes à intégrer le marché du travail, alors que le taux de chômage de ce groupe est deux fois plus élevé que dans le reste de la population. C’est inacceptable», estime le président du caucus du Québec et porte-parole du NPD pour l’assurance-emploi, Robert Aubin (Trois-Rivières).

 Le gouvernement conservateur a abandonné les jeunes à leur sort. Trop d’entre eux ne réussissent tout simplement pas à décrocher un travail. De son côté, le NPD a proposé des mesures concrètes pour aider notre jeunesse à trouver des emplois.

 «Le NPD a demandé aux conservateurs de maintenir le financement pour former les Québécois et les aider à trouver des emplois, a précisé la porte-parole du NPD en matière d’emploi et de développement social, Sadia Groguhé (Saint-Lambert). Nous avons aussi demandé au gouvernement de mettre en œuvre un crédit d’impôt à l’embauche et de formation pour les jeunes.»

 

– 30 –