Les Forges du Saint-Maurice menacées par les compressions des conservateurs

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

27 novembre 2012

 

OTTAWA — Les compressions irréfléchies entamées par les conservateurs menacent désormais les Forges du Saint-Maurice, qui ont vu leur fréquentation diminuer dramatiquement après la réduction de son financement, a dénoncé cet après-midi le député néo-démocrate Robert Aubin (Trois-Rivières).

En somme, le gouvernement coupe parce qu’il n’y a pas assez de visiteurs, et les visiteurs sont de moins en moins nombreux parce que le gouvernement coupe», a déploré le député.

«C’est un véritable cercle vicieux, a-t-il expliqué. Comme les premières compressions ont été décrétées en se basant sur l’affluence au site, tout porte à croire que de nouvelles coupures vont se manifester avec les récentes baisses de fréquentation. C’est une spirale qui donne le tournis.»

 «Manque de personnel, diminution de la période d’opération, ouverture à une période ne favorisant plus les visites de touristes : ces compressions ont non seulement une incidence sur l’économie de la région, mais elles menacent directement le patrimoine culturel et historique du Québec, la survie du site étant clairement remise en question», a-t-il dit.

M. Aubin affirme  que la solution pour relancer les Forges se trouve dans un investissement stable et adéquat, et non dans des compressions sans fin. «Est-ce que le gouvernement conservateur va enfin sortir de sa léthargie avant qu’il ne soit trop tard et va s’élever pour la promotion du patrimoine de ce pays? Ou tente-t-il d’éteindre à petit feu l’âme et l’histoire de toute une communauté?» demande-t-il.

-30-