Créer de l'emploi et stimuler l'économie en réparant nos infrastructures

OTTAWA – La crise des infrastructures s’accentue et coûte plus de 10 milliards de dollars en perte de productivité chaque année, alors que les ponts se fragilisent, que les nids de poule se multiplient et que les réseaux routiers sont paralysés. La
porte-parole du NPD en matière de transports et d’infrastructure et de collectivités, Olivia Chow, était à Toronto aujourd’hui et a demandé aux conservateurs depasser à l’action et d’investir de manière responsable, transparente et non partisane dans les infrastructures.

« Le système d’investissement actuel est imprévisible et sème le chaos et la confusion pour les villes et les communautés. Cela peut mener à des dépenses irresponsables de l’argent des contribuables, estime Mme Chow. Pensez aux nids de poules géants à Ottawa, au béton qui tombe à Toronto et Montréal, et aux temps de déplacement records à Vancouver : nos infrastructures sont en crise. »

Les commentaires d’Olivia Chow viennent appuyer la requête de la Fédération canadienne des municipalités, qui demande que l’argent transféré par le gouvernement fédéral soit ciblé (transport en commun, infrastructures de base, systèmes d’aqueducs) afin d’assurer une répartition juste, de réduire le poids de la bureaucratie et d’améliorer la responsabilité et la flexibilité de l’administration.

« Nos municipalités sont à court d’argent et sont débordées. Elles souhaitent établir un partenariat avec le gouvernement fédéral, a déclaré le porte-parole adjoint en matière de transports et d’infrastructure, Robert Aubin. Mais les conservateurs doivent mettre fin au favoritisme et aux ententes derrière les portes closes. »

« Si les conservateurs ne sautent pas sur l’occasion dans leur prochain budget, les Canadiens seront pris avec des infrastructures en décrépitude et des embouteillages jamais vu », ajoute Olivia Chow.

 

                                                         – 30 –