Aveos: le NPD exige des excuses de la part du Ministre des Transports

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

5 février 2013

 

Denis Lebel doit s’excuser aux travailleurs qui ont perdu leur emploi
 

OTTAWA — Le ministre des Transports, Denis Lebel, n’a que lui à blâmer pour la perte des 1800 emplois d’Aveos à Montréal, estime le NPD. Alors que le gouvernement conservateur se targue d’être pro-économie et champion de la loi et de l’ordre, le ministre a failli à ses responsabilités, ce qui rend maintenant difficile l’application du jugement de la Cour supérieure.

Le NPD a mené une offensive aujourd’hui à la période de questions de la Chambre des communes à la suite du jugement qui stipule qu’Air Canada a enfreint la loi ayant permis sa privatisation lors de la liquidation d’Aveos en 2012.

«La loi et l’ordre est un concept à géométrie variable chez les conservateurs, a lancé aujourd’hui le porte-parole adjoint du NPD en matière de transport, Robert Aubin. Si le ministre avait été cohérent, il aurait assujetti Air Canada à la Loi sur la participation publique au capital d'Air Canada, et l’aurait obligée à maintenir l’entretien de ses appareils au Canada.»

«Au lieu de prendre ses responsabilités, le ministre Lebel a laissé Aveos liquider ses actifs. En raison du laisser-faire conservateur, on a perdu une grande part de l’expertise que nous avions développée au pays. Pourquoi le ministre n’a-t-il rien fait pour empêcher l’exode de nos emplois aux États-Unis?» a demandé M. Aubin.

La vente des actifs d’Aveos rend difficile l’application du jugement de la Cour, prouvant que les conservateurs sont des administrateurs publics incompétents.

«Les conservateurs se moquent des travailleurs, a affirmé Isabelle Morin (Notre-Dame-de-Grâce--Lachine). Le fédéral avait la responsabilité d’intervenir pour forcer Air Canada à respecter la loi. Au lieu de ça, 1 800 emplois ont été perdus à Montréal. L’argent perdu en salaire ne reviendra pas dans les poches des travailleurs, qui y avaient pourtant droit. Est-ce que le ministre des Transports va avoir le courage de s’excuser?» a-t-elle conclu.

 

-30-